En freelance, vos spécialités seront un levier de différenciation et de développement pour votre activité.

Nos conseils pour se lancer en freelance

Bien démarrer son activité de freelance
La création d'entreprise
Temps de lecture: 4min
SeDomicilier, leader de la domiciliation en France
Estimer votre projet

830 000 freelances en France en 2016 ! Vous êtes tenté par l’aventure ? Avant de vous lancer, il faut vous préparer. La motivation ne suffit pas, il faut y aller par étapes.

Heureusement la plateforme de recrutement ProvideUP vous dit tout !

Comment devenir freelance ?

Quel est votre point de départ ?

Vous devez comprendre quelles sont les principales raisons qui vous ont poussé à entreprendre cette expérience individuelle

Premièrement, faites un état des lieux de votre situation et de vos motivations.

Plusieurs facteurs peuvent jouer un rôle décisif : l’envie de s’émanciper du cadre hiérarchique de votre entreprise, une envie d’être maître de ses décisions, besoin de changement, perte de sens, de motivation, etc.

Dans un second temps il faut savoir où vous allez : vers de l’autonomie, de la productivité, de l’organisation, des échanges ? Tous ces éléments seront utiles pour établir un point de départ et mettre en œuvre votre plan d’action de la manière la plus efficace possible.

Pour quoi faire ?

Etablir vos services et vos offres est la chose la plus importante

En freelance, vos spécialités seront un levier de différenciation et de développement pour votre activité. C’est ce qui vous permettra de prendre l’avantage sur vos concurrents.

Il faut aussi déterminer votre clientèle, identifier vos prospects pour choisir une cible de clients qui vous correspond et potentiellement intéressée par vos services. Plus vous aurez de l’expérience à proposer, plus vos ventes seront fructueuses sur le long terme et vos clients seront plus susceptibles d’être fidélisés.

Pour gagner en performance et en professionnalisme, continuez à suivre des formations pour améliorer les domaines que vous maitrisez déjà ou en découvrir de nouveaux. S’il y a du renouveau dans votre formation, le client s’en apercevra et se sentira valorisé. Il privilégiera la qualité de vos services aux prestations d’un grand acteur du secteur.

La question du budget

Un tableau s’impose !

Toutes les dépenses doivent y être mentionnées (emprunts, coûts fixes, taxes, prélèvements, loisir, vacances, etc.) et évaluées pour déterminer la valeur réelle de votre investissement.

Il faut également se souvenir qu’en décidant de prendre le statut de freelance, vous n’avez ni RTT, ni congés payés. Cet élément est à prendre en compte dans votre plan financier.

L’instabilité de votre activité doit aussi vous pousser à économiser. Certains mois ou certaines années seront moins fructueux que d’autres, il est donc primordial de savoir qu’en freelance la trésorerie sera votre sécurité. Il n’est pas pertinent de se rémunérer de manière abusive les premières années car il est important de prévoir les fluctuations de votre activité à long terme.

Et pour les tarifs ?

Il existe différents moyens de gratification

Vous pouvez être payé à l’heure ou à la journée tout dépend de l’activité que vous exercez.

Pour les missions demandant une connaissance approfondie ou une expertise à plus forte valeur ajoutée, il est possible de procéder à une hausse de vos tarifs en augmentant le prix de vos prestations.

En tant que freelance il pourrait être néfaste pour vous de brader vos services. Le prix de vos prestations doit être juste et en accord avec ce que vous proposez.

Si l’offre est trop basse au niveau tarifaire cela peut influencer vos clients à penser qu’elle n’est pas assez qualitative. En revanche si vos tarifs sont trop élevés, vous perdrez en compétitivité.

Rappelez-vous que vous serez toujours moins cher que les agences spécialisées, mais il est tout de même important de se renseigner sur les tarifs pratiqués par vos concurrents. Le fait d’avoir une vision globale de la concurrence dans votre secteur vous permettra de vous démarquer de vos concurrents en proposant des services différents, mais aussi d’ajuster vos tarifs de manière à positionner correctement vos offres sur le marché.

Vous voilà désormais prêt pour démarrer une autre vie et vous donner (enfin) la permission de faire un métier qui vous passionne, avec la liberté qui va avec.

Alors si vous êtes fin prêt, il ne vous reste qu’à décrocher les missions freelance qui vous correspondent !

Rédigé par notre expert ProvideUp
le 25 septembre 2017
 Retourner à l'accueil

Articles similaires

La différence entre SIRET et SIREN n’est pas visible du premier abord alors qu’elle est en fait relativement simple à saisir dans la théorie.

Créer une entreprise

Temps de lecture: 4 min

Quelle est la différence entre le SIRET et le SIREN ?
Finalisez la création de votre entreprise en réalisant une publication au Journal d’Annonces Légales.

Créer une entreprise

Temps de lecture: 6 min

Comment réaliser une publication au Journal d'Annonces Légales ?
Les sociétés de domiciliation proposent parfois aux entrepreneurs un véritable bureau virtuel composé d’une multitude de services.

Gérer son entreprise

Temps de lecture: 3 min

Bureau virtuel : le digital au service des entrepreneurs