De l’établissement des comptes aux conseils spécialisés en gestion, droit fiscal ou législation pour l’exportation, l'expert-comptable est un partenaire indispensable pour toutes les entreprises. En effet, ses connaissances comptables et financières sont précieuses afin de comprendre le fonctionnement précis de votre entreprise, ses forces, ses faiblesses et ses opportunités.

Saviez-vous que 90% des experts comptables exercent sous le statut d’indépendants ? De nombreux professionnels font ce pari au cours de leur carrière, afin de bâtir leur propre portefeuille de clients et d’activités. Vous souhaitez également franchir le pas ?

N’attendez plus, et découvrez tout ce qu’il faut savoir avant de créer votre entreprise.

Plusieurs parcours existent pour s'inscrire à l'Ordre des Experts-Comptables et exercer en libéral

Quels sont les diplômes requis pour devenir expert-comptable ?

La profession d’expert-comptable est strictement encadrée par l’obtention d’un DEC, le diplôme permettant de s’inscrire à l’Ordre des Experts-comptables, pour exercer en libéral. Pour l’obtenir, il est nécessaire de suivre le parcours suivant :

  • En licence, un DCG (diplôme de comptabilité et de gestion)
  • En Master, un DSCG (diplôme supérieur de comptabilité et gestion)
  • Puis vient le passage du DEC (diplôme d'expertise comptable) après 8 années d’études. L’examen est composé de la soutenance d’un mémoire, d’une épreuve écrite sur la révision contractuelle et légale, ainsi que d’une autre sur la réglementation professionnelle.

Naturellement, il existe des passerelles permettant de rejoindre la formation en Master ou lors du passage du DEC en provenant d’autres filières liées directement ou indirectement à l’expertise comptable (Master en Finance, Management, Comptabilité, etc.)

Quelles sont les missions réalisées par un expert-comptable freelance ?

L’expert-comptable réalise 3 grands types de missions.

Tout d’abord, les missions d’opinion consistant à donner leur avis sur la régularité et la sincérité des comptes d’une société. Il réalise alors une révision comptable ou un audit comptable.

Aussi, il réalise des missions purement comptables lors de l’établissement des comptes des entreprises et leur consolidation, conformément aux recommandations du Conseil de l’Ordre.

Enfin, il dispense des missions de conseil pour épauler les chefs d’entreprises dans leurs prises de décisions. Il peut s’agir d’un conseil relatif à l’acquisition d’une société, à la cession d’une activité, à l’impact fiscal d’une transaction, à l’optimisation de sa trésorerie, etc.

Plus la taille du cabinet est restreinte, plus ses missions sont polyvalentes. L’expert-comptable est également amené à se déplacer régulièrement dans les bureaux de ses clients, et travaille quotidiennement sur le terrain.

Comment choisir votre statut juridique ?

Plusieurs statuts juridiques sont à votre disposition pour devenir expert-comptable indépendant :

  • L’EIRL (Entreprise individuelle à responsabilité limitée). Comme son nom l’indique, l’entrepreneur n’est responsable qu’à la hauteur du montant de ses apports en capital au sein de l’entreprise. Son patrimoine personnel est protégé en cas de mauvaises affaires, et ne peut être utilisé pour recouvrer une éventuelle créance
  • L’EURL (Entreprise universelle à responsabilité limitée). Elle cumule le même avantage que l’EIRL, mais son dirigeant est considéré comme travailleur indépendant. Il bénéficie d’un régime de protection sociale spécifique, moins performant que celui des salariés
  • La SASU (Société par actions simplifiée unipersonnelle) est particulièrement souple. Son fonctionnement quotidien est fixé dans les statuts. Le Président de la SASU est rattaché au régime général de la sécurité sociale
  • Le statut micro-entrepreneur est particulièrement simple à créer, à gérer et à dissoudre. Vos cotisations sociales sont calculées sur la base du chiffre d’affaires brut réalisé. Ce dernier est plafonné à 176 200€ pour les activités d’achat-revente et 72 500€ s’il s’agit de prestations de service

Si vous souhaitez créer une société et intégrer un ou plusieurs associés, nous vous recommandons de privilégier :

  • La SARL : Dirigée par un gérant au quotidien et par une assemblée générale annuelle regroupant l’ensemble des associés, il faut être au moins 2 associés, et disposer d’un capital social minimum de 1€ pour la créer. La responsabilité des associés est limitée aux montants de leurs apports en capital au sein de la société. Les formalités administratives sont allégées, et vous avez la possibilité de choisir votre régime fiscal
  • La SAS : Un capital social minimum de 1€ est requis et il faut être au minimum deux associés pour la créer. Une SAS est dirigée par un Président qui peut être une personne physique ou morale. Elle dispose donc d’une organisation internet solide et d’une gouvernance simplifiée

Quelles sont les clés pour réussir ?

Un expert-comptable doit faire preuve de beaucoup de rigueur et d’organisation au quotidien. Il doit également être une oreille attentive pour bien comprendre les attentes de ses clients, et réaliser les démarches correctes pour y répondre.

Aussi, il doit se faire connaître afin de constituer un portefeuille de clients. Pour cela, il doit commencer par construire un site internet sobre et valorisant, ainsi que des cartes de visite de qualité.

Il est important de créer une présentation professionnelle synthétique résumant toutes vos prestations, votre public cible et votre tarification.

Diffusez vos coordonnées aussi largement que possible sur internet (annuaires en ligne, Google My Business, Pages Jaunes, etc.), sur les plateformes professionnelles spécialisées et sur les réseaux sociaux adéquats (LinkedIn en particulier).

Enfin, un détail est trop souvent négligé dans la perspective de susciter la confiance de nombreux prospects : afficher une adresse de siège social valorisante. Pour se faire, rien de mieux qu’une société de domiciliation !

La loi française permet aux entreprises de dissocier leur siège social et leur véritable lieu d’activité. Vous pourrez bénéficier d’une adresse prestigieuse, située dans les meilleurs arrondissements de Paris ou des principales métropoles françaises. Ainsi, vous donnerez un coup de brillant à votre carte de visite et obtiendrez plus facilement la confiance de toutes vos parties prenantes.

Faire appel à une société de domiciliation permet aussi d’alléger considérablement votre quotidien : secrétariat téléphonique, gestion quotidienne du courrier, formalités administratives, fiscales et juridiques, location de salles de réunion, etc. Enfin, la domiciliation vous permet de mieux cibler une commune pratiquant un faible taux de CFE (Contribution Foncière des Entreprises). Il s’agit donc d’un moyen concret pour alléger votre imposition.

Grâce à SeDomicilier, obtenez votre attestation de domiciliation en moins de 5 minutes, au cours d’un processus 100% en ligne. En plus, tous vos services sont ensuite disponibles dans un bureau virtuel personnalisé et sécurisé !