Qui n’a jamais été confronté à une difficulté informatique dans un contexte professionnel ou personnel ? Un ordinateur qui ne répond plus à votre commande, un disque dur en panne, un composant défaillant, une capacité de stockage maximale atteinte, etc., sont autant de situations durant lesquelles il est indispensable de faire appel à un informaticien.

Ses missions sont variées, généralement autour de la délivrance d’une expertise, ou l’accomplissement d’un projet informatique ponctuel : la sécurité réseau, les bases de données, le web, le développement, l’intégration logicielle ou encore l’intelligence artificielle sont ses domaines de prédilection. Cependant, lancer votre projet informatique en freelance nécessite de suivre une démarche structurée, afin de mettre toutes les chances de votre côté.

Cela tombe bien : vous êtes au bon endroit ! Suivez le guide !

Informaticien : quelles sont les étapes pour se lancer en freelance ?

Pourquoi devenir informaticien freelance ?

Environ 90 % des freelances dans les services aux entreprises (et 97 % parmi les développeurs) sont indépendants par choix. Travailler à votre propre compte présente plusieurs avantages, au premier rang desquels une plus grande autonomie via l’absence de subordination avec un supérieur hiérarchique.

Ainsi, vous devenez votre propre patron, et êtes libre d’organiser votre quotidien comme vous le souhaitez. Aussi, vous pourrez choisir vos missions selon vos souhaits et vos domaines de prédilection.

Quelles sont les démarches à suivre pour vous installer à votre compte ?

La première étape consiste à créer concrètement votre entreprise en choisissant votre statut juridique. Pour cela, plusieurs options s’offrent à vous :

  • L’EIRL (Entreprise individuelle à responsabilité limitée). Comme son nom l’indique, l’entrepreneur n’est responsable qu’à la hauteur du montant de ses apports en capital au sein de l’entreprise. Son patrimoine personnel est protégé en cas de mauvaises affaires, et ne peut être utilisé pour recouvrer une éventuelle créance
  • L’EURL (Entreprise universelle à responsabilité limitée). Elle cumule le même avantage que l’EIRL, mais son dirigeant est considéré comme travailleur indépendant. Il bénéficie d’un régime de protection sociale spécifique, moins performant que celui des salariés
  • La SASU (Société par actions simplifiée unipersonnelle) est particulièrement souple. Son fonctionnement quotidien est fixé dans les statuts. Le Président de la SASU est rattaché au régime général de la sécurité sociale
  • Le statut micro-entrepreneur est particulièrement simple à créer, à gérer et à dissoudre. Vos cotisations sociales sont calculées sur la base du chiffre d’affaires brut réalisé. Ce dernier est plafonné à 176 200€ pour les activités d’achat-revente et 72 500€ s’il s’agit de prestations de service.

Les démarches de création varient selon le type de statut choisi.

Aussi, de nombreux informaticiens en freelance choisissent la domiciliation d’entreprise. En effet, la loi française permet de dissocier l’adresse de votre siège social et votre véritable lieu d’activité. Les sociétés de domiciliation proposent un vaste panel d’adresses valorisantes et prestigieuses, souvent situées dans les quartiers les plus prisés de la capitale, ou des grandes métropoles françaises. Vous êtes libre de domicilier votre société où vous le souhaitez !

Faire appel à une société de domiciliation permet aussi d’alléger considérablement votre quotidien : gestion quotidienne du courrier, formalités administratives, fiscales et juridiques, etc. Aussi, un secrétariat téléphonique peut recueillir vos messages en votre absence.

Quelles sont les clés pour réussir dans cette profession ?

Pour obtenir des missions en tant qu’indépendant, la première source d’acquisition de clients est, sans doute, votre réseau personnel. Inutile de passer tout votre temps dans des salons professionnels, car rien n’est plus efficace que le bouche-à-oreille. Un recruteur cherchant un prestataire recherche une personne de confiance (surtout lorsqu’on lui donne accès à l’infrastructure informatique de son entreprise).

La première étape consiste à vous rendre visible en ligne, en diffusant votre adresse aussi largement que possible sur internet (annuaires en ligne, Google My Business, Pages Jaunes, etc.) et dans les commerces proches de votre domicile.

Les réseaux sociaux professionnels comme LinkedIn ou Viadeo sont aussi des passages obligés.

Pourquoi ne pas créer une page Facebook ou Twitter pour cibler de nouveaux prospects et attirer l’attention ? Développez surtout votre réseau social personnel, car il est moins concurrentiel que votre réseau professionnel, distribuez des cartes de visite et imprimez des flyers !

Enfin, la prospection demeure un moyen efficace pour enrichir votre portefeuille de clients. Prenez le temps de définir clairement une offre de services, et démarchez les entreprises proches de votre domicile. Votre travail consistera ensuite à fidéliser durablement vos clients dans le temps.

Vous l’aurez compris, domicilier votre entreprise est un atout conséquent pour les nouveaux informaticiens ! Cette alternative simple et peu onéreuse suscite la confiance de vos clients, et met toutes les chances de votre côté pour optimiser la réussite de votre projet !

Grâce à SeDomicilier, obtenez votre attestation de domiciliation en moins de 5 minutes, au cours d’un processus 100% en ligne. En plus, tous vos services sont ensuite disponibles dans un bureau virtuel personnalisé et sécurisé !