Le statut auto-entrepreneur (désormais micro-entrepreneur) n’est pas ouvert qu’aux actifs, mais aussi aux étudiants. Sa flexibilité permet à chacun de créer une source de revenus au travers d’une large palette d’activités indépendantes.

Il s’agit souvent d’acquérir une première expérience professionnelle enrichissante, liée avec les compétences acquises au cours des études secondaires ou supérieures. Aussi, ce statut juridique ultra simplifié permet de gérer soi-même son portefeuille de clients et ses propres missions.

De nombreux étudiants font le choix de devenir auto-entrepreneur, alors pourquoi pas vous ?

Devenir auto-entrepreneur en tant qu'étudiant : le mode d'emploi

Comment devenir auto-entrepreneur et étudiant ?

Il est possible de cumuler le statut d’étudiant et auto-entrepreneur. Deux cas de figure se présentent.

Un étudiant mineur non émancipé est autorisé à exercer toute activité libérale non réglementée (telle que le conseil informatique, le graphisme, etc.) ou des activités artisanales spécifiques (travaux manuels, jardinage, aide au déménagement, aide administrative ou petits services du quotidien, etc.) à partir de 16 ans. L’ensemble des activités commerciales en nom propre leur sont interdites.

Un étudiant mineur émancipé du foyer de ses parents est autorisé à exercer toute activité artisanale ou libérale, qu’elle soit réglementée ou non. Si tel est le cas, il doit naturellement remplir tous les critères d’éligibilité fixés par la loi.

Les activités commerciales exercées en leur nom propre leurs sont autorisées seulement si le juge des tutelles ou le président du tribunal de grande instance lui en donne l’autorisation. Pour cela, l’étudiant doit en faire la demande à partir de son émancipation.

Quels sont les avantages du cumul de ces deux statuts ?

L’auto-entrepreneuriat pour les étudiants revêt de multiples avantages. En premier lieu, il s’agit d’un statut d’une souplesse inégalée. Il s’agit d’un atout particulièrement appréciable pour concilier un cursus académique en parallèle.

En un mot : vous êtes libre de gérer votre emploi du temps.

Aussi, vous choisissez librement les activités que vous exercez (dans le cadre défini par la loi), votre portefeuille de clients et vos tarifs. Il permet aussi d’acquérir de l’expérience professionnelle à faire valoir sur votre CV, et de constituer un réseau professionnel utile.

Comment payer ses impôts ?

La fiscalité est souvent perçue comme un sujet chronophage et complexe à traiter, en particulier pour les étudiants. Heureusement, le statut auto-entrepreneur allège considérablement les obligations sociales et fiscales des étudiants, ainsi que le temps consacré aux tâches administratives.

Les étudiants détachés du foyer fiscal de leurs parents déclarent leurs revenus chaque année dans leur propre déclaration. Les étudiants rattachés au foyer fiscal de leurs parents sont tenus d’ajouter leurs revenus à ceux du reste du foyer.

L’ajout de ces revenus alourdit le montant de la fiscalité. Avant de créer une auto-entreprise, il est opportun de comparer les deux situations pour choisir la plus avantageuse fiscalement.

Le bénéfice imposable est déterminé par l'administration fiscale qui applique au chiffre d'affaires déclaré un abattement forfaitaire de :

  • 71% du CA pour les activités d'achat-revente ou de fourniture de logement (à l'exception des locations meublées autres que tourisme et chambres d'hôte)
  • 50% du CA pour les autres activités relevant des Bénéfices industriels et commerciaux (BIC)
  • 34% du CA pour les Bénéfices non commerciaux (BNC)

Un abattement minimum de 305€ s’applique en toutes situations.

Comment payer ses cotisations sociales ?

Tous les auto-entrepreneurs sont tenus de régler des cotisations sociales, calculées sur la base de leur chiffre d’affaires. Elles donnent accès à la protection sociale du régime des indépendants.

Le paiement de la sécurité sociale étudiante ne le dispense pas de s’acquitter des cotisations sociales.

Il est nécessaire de s’acquitter des taux de cotisations suivants, calculés sur la base du chiffre d’affaires mensuel ou trimestriel :

  • Pour la vente de marchandises, objets, fournitures et denrées à emporter ou à consommer sur place et fourniture de logement (CCI) : 12,8%
  • Pour l’achat et la revente de produits artisanaux : 12,8%
  • Pour des prestations de services artisanales : 22%
  • Pour des prestations de service commerciales : 22%
  • Pour les professions libérales relavant de la sécurité sociale des indépendants au titre de l’assurance vieillesse : 22%
  • Pour les professions libérales relevant de la CIPAV au titre de l’assurance vieillesse : 22%

Quelles sont les aides disponibles pour les étudiants auto-entrepreneurs ?

Plusieurs aides publiques existent pour accompagner les étudiants. La plus célèbre est l’APL (Aide Personnalisée au logement), dont le montant dépend des revenus du foyer. Les APL sont désormais ajustées automatiquement chaque trimestre en fonction des revenus déclarés par votre foyer fiscal.

Les étudiants modestes peuvent bénéficier de bourses spécifiques. Renseignez-vous auprès du Crous ou du secrétariat de votre école afin d’en savoir davantage sur les dispositifs à votre disposition.

La prime d’activité est éligible pour les étudiants occupant un travail précaire et leur procurant un faible niveau de revenus. L’octroi de cette aide est soumis à plusieurs conditions spécifiques.

Et pour simplifier encore davantage la vie des auto-entrepreneurs, les sociétés de domiciliation proposent des services de domiciliation juridique à des personnes physiques ou morales. Agréée par la préfecture dont elle dépend, elle fournit à ses clients un siège social ainsi qu'une adresse postale, commerciale et administrative.

Aussi, il est possible de bénéficier de nombreux services destinés à alléger votre quotidien : standard téléphonique, assistance administrative et juridique, location de salles de réunion, etc. Vous pourrez également réduire votre imposition en choisissant une commune faiblement imposée à la CFE (Contribution Foncière des Entreprises).

Ainsi, vous ne vous concentrez que sur les missions à forte valeur ajoutée, et indispensables à la croissance de votre auto-entreprise !

Grâce à SeDomicilier, obtenez votre attestation de domiciliation en moins de 5 minutes, au cours d’un processus 100% en ligne. En plus, tous vos services sont ensuite disponibles dans un bureau virtuel personnalisé et sécurisé !