Les métiers du web ont le vent en poupe, et celui de webmaster en fait partie. Cet intitulé de poste représente en réalité des situations variées. Il crée et gère toute l’architecture du site internet, actualise les contenus et veille à son bon fonctionnement sur le plan opérationnel. Il doit également le mettre à jour et l’agrémenter de nouvelles fonctions au fil du temps.

Le webmaster freelance effectue ce travail à titre individuel pour le compte de plusieurs sociétés : il gère les solutions d’hébergement du trafic, textes, sons, vidéos, images et l’organisation du contenu. Depuis plusieurs années, chaque fonction tend à devenir un métier spécifique, avec une dynamique de spécialisation très marquée.

On voit ainsi apparaître de plus en plus d’hyper experts, tels que les spécialistes du référencement SEO, les community managers, les codeurs, etc. Vous souhaitez lancer votre activité ?

Découvrons ensemble toutes les étapes à suivre pour y parvenir dans les meilleures conditions !

Voici les formations à suivre pour être webmaster à votre compte

Quels sont les diplômes et formations nécessaires pour devenir webmaster ?

Aucune formation n’est obligatoire pour devenir webmaster. Néanmoins, de nombreuses entreprises exigent l’obtention d’une attestation de formation spécifique dans leurs critères de recrutement. Il est donc indispensable de posséder une formation dispensée à l’université ou dans une école spécialisée.

Parmi les plus réputées et courantes, l’on trouve :

  • Au niveau Bac + 2 : le BTS SIO (services informatiques aux organisations), le DUT MMI (métiers du multimédia et de l'internet) et le DEUST Gestion du Web et Métiers de l'Internet
  • Au niveau Bac +3 : une Licence professionnelle Activités et Techniques de communication ou une Licence professionnelle Systèmes Informatiques et Création Multimédia
  • Au niveau Bac +5 : un Master Création Numérique, un Master Information et Communication (option création de projets numériques)

Quelles sont les clés de votre réussite en tant que webmaster ?

Bien se lancer n’est pas une mission aisée. Pour y parvenir dans les meilleures conditions, il est indispensable de concentrer vos efforts sur l’acquisition de nouveaux clients et le développement de votre visibilité. Le webmaster doit être un partenaire de confiance pour ses clients. La digitalisation de l’économie oblige chacun à posséder un site internet véritablement efficace et sans faille.

Votre profil doit véhiculer une image sérieuse et crédible pour rassurer.

A ce titre, afficher une adresse de siège social prestigieuse est un élément fondamental pour conquérir des clients. Comment y parvenir ? Grâce aux services d’une société de domiciliation !

La deuxième étape consiste à développer soigneusement votre visibilité. Pour cela, n’oubliez pas de :

  • Créer une page professionnelle sur les différents annuaires et bases de données en ligne (annuaires en ligne, Google My Business, Pages Jaunes, etc.)
  • Créer un site internet, un blog, des cartes de visite, et une présentation professionnelle à transmettre facilement à toute personne intéressée par vos services.
  • Utiliser à bon escient les multiples plateformes de prospection et de mise en relation spécialisées dans les métiers du web.

Comment choisir votre statut juridique ?

Plusieurs statuts juridiques sont à votre disposition pour devenir webmaster freelance :

  • Le statut micro-entrepreneur est particulièrement simple à créer, à gérer et à dissoudre. Vos cotisations sociales sont calculées sur la base du chiffre d’affaires brut réalisé. Ce dernier est plafonné à 176 200€ pour les activités d’achat-revente et 72 500€ s’il s’agit de prestations de service.
  • La SASU (Société par actions simplifiée unipersonnelle) est particulièrement souple. Son fonctionnement quotidien est fixé dans les statuts. Le Président de la SASU est rattaché au régime général de la sécurité sociale.
  • L’EIRL (Entreprise individuelle à responsabilité limitée). Comme son nom l’indique, l’entrepreneur n’est responsable qu’à la hauteur du montant de ses apports en capital au sein de l’entreprise. Son patrimoine personnel est protégé en cas de mauvaises affaires, et ne peut être utilisé pour recouvrer une éventuelle créance.
  • L’EURL (Entreprise universelle à responsabilité limitée). Elle cumule le même avantage que l’EIRL, mais son dirigeant est considéré comme travailleur indépendant. Il bénéficie d’un régime de protection sociale spécifique, moins performant que celui des salariés.

Faire appel aux services d’une société de domiciliation est un atout déterminant pour les nouveaux webmasters indépendants !

Vous pourrez ainsi bénéficier d’une adresse prestigieuse pour votre siège social, alléger votre quotidien et réaliser des économies d’impôts.

Grâce à SeDomicilier, obtenez votre attestation de domiciliation en moins de 5 minutes, au cours d’un processus 100% en ligne. En plus, tous vos services sont ensuite disponibles dans un bureau virtuel personnalisé et sécurisé !