Encore cantonnés au marché américain il y a 10 ans, les food trucks sont désormais incontournables en Europe ! Ils ont bel et bien acquis leurs lettres de noblesse dans le paysage gastronomique national, affichant un taux de croissance à deux chiffres !

À l’origine, les cantines roulantes (les ancêtres des food trucks) servaient à ravitailler les forces armées pendant la Guerre de Sécession aux États-Unis au…XIXème siècle ! En 2020, ils sont devenus une véritable alternative aux restaurants et aux boulangeries traditionnelles, dans la vie quotidienne des français. En 2019, plus de 700 food trucks ont été créés à l’échelle du territoire français.

Vous souhaitez vous lancer dans l’aventure ? N’attendez plus, et découvrez toutes les étapes à connaître pour réaliser votre projet !

Toutes les informations à connaître pour ouvrir son food truck

Étape #1 : Comment choisir votre concept ?

Les food trucks qui ont le plus de succès sont ceux affichant un concept ou une identité forte. En d’autres termes, il est nécessaire de construire une offre structurée, lisible et attractive aux yeux des clients. Plus la valeur ajoutée est importante à leurs yeux, plus ils seront enclins à venir consommer chez vous, et plus le montant du panier moyen sera élevé.

Certains proposent un type d’alimentation particulier, tel que les sushis, les burgers, la cuisine terroir, etc. D’autres orientent leur offre vers les personnes végétariennes, végan, etc. L’objectif est de bâtir une identité culinaire qui réponde aux besoins de vos clients.

Pour faire votre choix, nous vous recommandons de réaliser une étude de marché dans votre zone de chalandise, afin de mieux comprendre la structuration de la demande et l’intensité de l’offre concurrentielle. Construisez ensuite votre business plan, pour comprendre l’intérêt de votre projet, son potentiel de croissance et ses performances financières estimées.

Étape #2 : Comment choisir votre statut juridique ?

Les créateurs de food trucks optent généralement pour les statuts juridiques suivants :

  • L’EIRL (Entreprise individuelle à responsabilité limitée). Comme son nom l’indique, l’entrepreneur n’est responsable qu’à la hauteur du montant de ses apports en capital au sein de l’entreprise. Son patrimoine personnel est protégé en cas de mauvaises affaires, et ne peut être utilisé pour recouvrer une éventuelle créance.
  • L’EURL (Entreprise universelle à responsabilité limitée). Elle cumule le même avantage que l’EIRL, mais son dirigeant est considéré comme travailleur indépendant. Il bénéficie d’un régime de protection sociale spécifique, moins performant que celui des salariés.
  • La SASU (Société par actions simplifiée unipersonnelle) est particulièrement souple. Son fonctionnement quotidien est fixé dans les statuts. Le Président de la SASU est rattaché au régime général de la sécurité sociale.
  • Le statut micro-entrepreneur est particulièrement simple à créer, à gérer et à dissoudre. Vos cotisations sociales sont calculées sur la base du chiffre d’affaires brut réalisé. Ce dernier est plafonné à 176 200€ pour les activités d’achat-revente et 72 500€ s’il s’agit de prestations de service.

Étape #3 : Comment trouver un camion et un emplacement ?

Pour acheter un camion, il est nécessaire de vous renseigner auprès des fabricants les plus réputés sur le marché : Hedimag, Caravi ou Concept Mag sont parmi les plus recherchés. Votre camion doit être intégralement équipé avec l’ensemble des équipements pour la réalisation, la conservation et la vente de tous vos plats.

Des offres de location existent également. Enfin, avez-vous pensé à la possibilité d’ouvrir un food truck en franchise ?

Le choix de l’emplacement est absolument déterminant pour optimiser le succès de votre entreprise. Il est nécessaire d’obtenir une autorisation d’occupation du domaine public, délivrée en mairie, pour être autorisé à travailler.

Aussi, vous pouvez obtenir des contrats avec des évènements privés (salons, foires, festivals, etc.) en contactant directement les interlocuteurs concernés.

Étape #4 : Quelle est la réglementation officielle en vigueur ?

Les tenanciers de food trucks doivent respecter la législation en matière de vente de nourriture ambulante.

Tout d’abord, il est obligatoire de disposer d’un agrément officiel de la part des services vétérinaires ou des douanes pour la commercialisation de nourriture et de boissons à emporter. Pour réaliser votre démarche, renseignez-vous auprès de votre CFE (Centre de Formalités des Entreprises) compétent.

Étape #5 : Comment améliorer votre visibilité et attirer des clients ?

Pour être fréquenté, un food truck doit être populaire. Vous devez vous faire connaître, en créant un site internet, un blog ou des cartes de visite à la hauteur.

Diffusez vos coordonnées aussi largement que possible sur internet (annuaires en ligne, Google My Business, Pages Jaunes, etc.), dans les commerces proches de votre zone de chalandise et sur les réseaux sociaux. Pourquoi ne pas créer un compte Instagram diffusant vos meilleures recettes, et l’actualité de votre établissement ?

Enfin, constituez une liste d’emails pour communiquer directement avec vos clients les plus fidèles, et personnaliser leur expérience au fil du temps (newsletter, invitations à des évènements privés, test de nouvelles recettes en avant-première, etc.)

Enfin, un détail est trop souvent négligé dans la perspective de susciter la confiance de vos prospects, et optimiser le lancement de votre food truck : afficher une adresse de siège social valorisante. Pour se faire, rien de mieux qu’une société de domiciliation ! Celle-ci vous permet de :

  • Bénéficier d’une adresse prestigieuse située dans votre zone de chalandise, afin d’optimiser votre référencement local SEO sur les moteurs de recherche.
  • Protéger votre vie privée, en ne divulguant pas votre adresse personnelle.
  • Réduire votre imposition en choisissant stratégiquement une commune faiblement imposée à la CFE (Contribution Foncière des Entreprises).

Grâce à SeDomicilier, obtenez votre attestation de domiciliation en moins de 5 minutes, au cours d’un processus 100% en ligne. En plus, tous vos services sont ensuite disponibles dans un bureau virtuel personnalisé et sécurisé !