Un wedding planner propose une prestation complète d’organisation, de coaching et couvre chaque étape de la planification d’un mariage. Ce métier rencontre une grande popularité auprès de nombreux professionnels pour sa dimension hédoniste, sa capacité à rendre les clients heureux.

Cet aspect ne doit pas occulter de nombreuses missions exigeantes à réaliser en amont. Certains dossiers exigent aussi de gérer des situations de crise ou des imprévus. Oreille attentive et chef de projet hors pair, le wedding planer intervient pour résoudre tous les problèmes rencontrés lors de l’organisation de l’évènement. De nombreux professionnels décident de se lancer dans l’aventure en tant qu’indépendants.

Vous souhaitez en savoir davantage ? Voici tout ce qu’il faut savoir avant de vous lancer !

Devenir wedding planner est à la portée de tous en quelques étapes.

Quelles sont les qualités requises pour devenir Wedding Planner ?

Devenir wedding planner ne s’improvise pas. En effet, ce métier demande de nombreuses qualités qu’il est nécessaire de posséder afin de s’y épanouir. Pour pouvoir faire plaisir aux autres, il est indispensable de se faire plaisir aussi !

Un wedding planner doit avoir le sens du relationnel. Il s’agit sans aucun doute de la première qualité à posséder. Il est nécessaire d’être empathique, de savoir convaincre les futurs mariés de recourir à vos services.

Aussi, il est indispensable de savoir écouter vos clients pour bien comprendre leurs attentes et créer une prestation sur-mesure.

Vous devez également faire preuve de flexibilité, d’une bonne gestion du stress et d’une grande rigueur à chaque étape de l’organisation de l’évènement.

Quelles sont les formations utiles ?

Disons-le sans détour : aucun diplôme spécifique n’est obligatoire pour devenir wedding planner. En revanche, il est utile de posséder une formation solide de Bac+2 à Bac+5 en gestion de projets ou organisation d’évènements pour convaincre vos clients.

Dans ce métier, vos compétences et vos qualités humaines comptent davantage que vos diplômes.

Comment choisir votre statut juridique ?

Plusieurs statuts juridiques sont à votre disposition pour devenir wedding planner :

  • L’EIRL (Entreprise individuelle à responsabilité limitée). Comme son nom l’indique, l’entrepreneur n’est responsable qu’à la hauteur du montant de ses apports en capital au sein de l’entreprise. Son patrimoine personnel est protégé en cas de mauvaises affaires, et ne peut être utilisé pour recouvrer une éventuelle créance.
  • L’EURL (Entreprise universelle à responsabilité limitée). Elle cumule le même avantage que l’EIRL, mais son dirigeant est considéré comme travailleur indépendant. Il bénéficie d’un régime de protection sociale spécifique, moins performant que celui des salariés.
  • La SASU (Société par actions simplifiée unipersonnelle) est particulièrement souple. Son fonctionnement quotidien est fixé dans les statuts. Le Président de la SASU est rattaché au régime général de la sécurité sociale.
  • Le statut micro-entrepreneur est particulièrement simple à créer, à gérer et à dissoudre. Vos cotisations sociales sont calculées sur la base du chiffre d’affaires brut réalisé. Ce dernier est plafonné à 176 200€ pour les activités d’achat-revente et 72 500€ s’il s’agit de prestations de service.

Le choix du statut juridique le mieux adapté selon vos besoins dépendra de votre situation personnelle et de vos préférences en matière d’imposition ou de protection sociale par exemple. Prenez le temps d’examiner attentivement chaque alternative avant de faire votre choix, et n’hésitez pas à solliciter les conseils d’un professionnel.

Comment acquérir des clients et développer votre entreprise ?

Un wedding planner freelance utilise ses compétences et son parcours professionnel antérieur comme premier argument pour convaincre ses prospects potentiels. En premier lieu, il doit se faire connaître grâce à un site internet, un blog ou des cartes de visite de qualité. Aussi, il est important de créer une présentation professionnelle synthétique résumant toutes vos prestations, votre public cible et votre tarification.

Diffusez vos coordonnées aussi largement que possible sur internet (annuaires en ligne, Google My Business, Pages Jaunes, etc.) et dans les commerces proches de votre domicile.

Enfin, un détail est trop souvent négligé dans la perspective de susciter la confiance de nombreux prospects : afficher une adresse de siège social valorisante. Pour se faire, rien de mieux qu’une société de domiciliation ! La loi française permet aux entreprises de dissocier leur siège social et leur véritable lieu d’activité.

Vous pourrez bénéficier d’une adresse prestigieuse, située dans les meilleurs arrondissements de Paris ou des principales métropoles françaises. Ainsi, vous donnerez un coup de brillant à votre carte de visite et obtiendrez plus facilement la confiance de toutes vos parties prenantes.

Faire appel à une société de domiciliation permet aussi d’alléger considérablement votre quotidien : secrétariat téléphonique, gestion quotidienne du courrier, formalités administratives, fiscales et juridiques, location de salles de réunion, etc.

Grâce à SeDomicilier, obtenez votre attestation de domiciliation en moins de 5 minutes, au cours d’un processus 100% en ligne. En plus, tous vos services sont ensuite disponibles dans un bureau virtuel personnalisé et sécurisé !