Le jardinier paysagiste est un spécialiste des opérations techniques d’aménagement et d’entretien des espaces verts. Il peut également apporter son expertise pour les terrains de sport, les bordures de voirie et les autres types d’espaces verts.

Son quotidien consiste à préparer les sols, effectuer des plantations, installer des équipements (arrosage automatique, clôture), réaliser des maçonneries légères, entretenir les espaces verts, etc. Il peut exercer en tant que salarié dans une entreprise, ou à son propre compte, en tant qu’indépendant.

De nombreux jardiniers paysagistes font le choix d’une expérience en freelance, pour mieux choisir leurs missions, leurs clients, et l’organisation de leurs journées. Vous souhaitez tenter l’aventure ?

Suivez le guide !

Les étapes indispensables pour devenir jardinier paysagiste indépendant !

Quels sont les diplômes et formations nécessaires ?

La profession de jardinier paysagiste n’est pas réglementée par l’État.

En ce sens, aucun diplôme ne conditionne l’accès à la profession. En revanche, il est très vivement conseillé de posséder une formation reconnue afin de convaincre vos clients.

Les plus répandues sont :

  • Un CAPA avec l’option « Travaux paysagers », « Productions horticoles, spécialité pépinières, productions florales et légumières » ou « Jardinier paysagiste »
  • Un BEPA avec l’option « Travaux paysagers » ou « Horticulture & Pépinières »
  • Un BPA avec l’option « Travaux des aménagements paysagers »
  • Un Baccalauréat Professionnel avec l’option « Aménagements paysagers »
  • Un Baccalauréat Technologique STAV (Sciences et technologies de l'agronomie et du vivant)

Comment choisir votre statut juridique ?

Pour devenir jardinier paysagiste freelance, nous vous recommandons de faire votre choix parmi les statuts juridiques suivants :

  • L’EIRL (Entreprise individuelle à responsabilité limitée). Comme son nom l’indique, l’entrepreneur n’est responsable qu’à la hauteur du montant de ses apports en capital au sein de l’entreprise. Son patrimoine personnel est protégé en cas de mauvaises affaires, et ne peut être utilisé pour recouvrer une éventuelle créance.
  • L’EURL (Entreprise universelle à responsabilité limitée). Elle cumule le même avantage que l’EIRL, mais son dirigeant est considéré comme travailleur indépendant. Il bénéficie d’un régime de protection sociale spécifique, moins performant que celui des salariés.
  • La SASU (Société par actions simplifiée unipersonnelle). est particulièrement souple. Son fonctionnement quotidien est fixé dans les statuts. Le Président de la SASU est rattaché au régime général de la sécurité sociale.
  • Le statut micro-entrepreneur est particulièrement simple à créer, à gérer et à dissoudre. Vos cotisations sociales sont calculées sur la base du chiffre d’affaires brut réalisé. Ce dernier est plafonné à 176 200€ pour les activités d’achat-revente et 72 500€ s’il s’agit de prestations de service. Il s’agit de l’option plébiscitée par une majorité d’entrepreneurs, en raison de la souplesse administrative, juridique et fiscale de ce statut.

Comment se faire connaître ?

Développer votre portefeuille de clients est une priorité, afin d’assurer le succès de votre projet. En tant que jardinier paysagiste, vous pouvez :

  • Référencer votre activité dans tous les annuaires professionnels et les bases de données en ligne afin d’être visible auprès d’une clientèle BtoB et BtoC
  • N’oubliez pas les réseaux sociaux (Google MyBusiness, Pages Jaunes, Facebook, Instagram, etc.) en précisant clairement votre zone géographique de déplacement
  • Faites fonctionner le bouche-à-oreilles et privilégiez la communication locale via l’affichage de flyers chez les commerçants, le marquage sur véhicule ou la publicité dans les journaux locaux !

Enfin, un élément précieux est trop souvent négligé dans la perspective de faciliter le succès de votre projet : recourir aux services d’une société de domiciliation.

Une société de domiciliation propose des services de domiciliation juridique à des personnes physiques ou morales.

Agréée par la préfecture dont elle dépend, elle fournit à ses clients un siège social ainsi qu'une adresse postale, commerciale et administrative.

Choisir votre domicile personnel vous oblige à divulguer publiquement l’adresse de votre logement, et menace votre vie privée. Dans le même temps, vous n’aurez pas à louer un local commercial, et pourrez améliorer votre référencement local SEO sur les moteurs de recherche, grâce aux mots clés de votre siège social !

Vous pourrez également réduire votre imposition en choisissant une commune faiblement imposée à la CFE (Contribution Foncière des Entreprises).

Grâce à SeDomicilier, obtenez votre attestation de domiciliation en moins de 5 minutes, au cours d’un processus 100% en ligne. En plus, tous vos services sont ensuite disponibles dans un bureau virtuel personnalisé et sécurisé !