Une Entreprise Unipersonnelle à Responsabilité Limitée (EURL) est une SARL avec un seul salarié. Facile d’accès et adapté à de nombreux secteurs d’activité, il s’agit d’un statut juridique très apprécié des entrepreneurs : 15% des entreprises créées en France sont des EURL en 2019 !

Un seul associé est requis, qui peut être une personne physique ou morale. Ce statut offre une grande liberté de création, de gestion et de dissolution pour les entrepreneurs.

S’agissant d’un statut relativement simple, ses coûts de création sont limités, et dépendent surtout du degré d’accompagnement sollicité : rédaction des statuts, intervention d’un éventuel commissaire aux apports, publication d’un avis de constitution dans un journal d’annonces légales et les émoluments du greffe du tribunal de commerce sont autant de frais à anticiper avant de lancer votre projet.

Découvrons ensemble notre estimation concrète du coût de création de votre EURL !

L'EURL permet des coûts de création relativement limités

La rédaction des statuts de l’EURL et les frais d’immatriculation

Votre EURL doit disposer de statuts rédigés et joints à votre dossier de création. Il est possible de les rédiger vous-même, ou de faire appel à un professionnel. Cette mission nécessite de véritables compétences juridiques, et ne doit pas être prise à la légère. Une lacune juridique peut entrainer le refus de création de votre EURL, ou des litiges ex-post.

Si vous décidez d’externaliser la création de votre EURL à un professionnel, il est nécessaire de prévoir ces coûts supplémentaires. Les honoraires d’un avocat, d’un notaire ou d’un expert-comptable sont généralement compris entre 800€ et 2 000€ hors taxes selon les cabinets. N’hésitez pas à solliciter un devis pour faire jouer la concurrence.

Aussi, des sociétés de domiciliation proposent leurs services pour accompagner les entrepreneurs dans la réalisation de toutes leurs démarches administratives et juridiques.

Pour exercer une activité commerciale, vous devez immatriculer votre entreprise au Registre du Commerce et des Sociétés (RCS). Cette immatriculation coûte environ 25€. Pour les activités artisanales, il faut être immatriculé auprès du Répertoire des Métiers. Elle coûte entre 100€ et 150€.

La publication d’une annonce légale dans un journal agréé

Au moment de la création de votre EURL, il est nécessaire de publier une annonce dans un journal d’annonces légales agréé.

Une annonce simple pour une EURL coûte généralement entre 100€ et 200€ hors taxes.

Ce prix peut varier selon la longueur de l’annonce et la portée du journal choisi. A nouveau, il est possible de le faire vous-même ou de confier cette mission à un professionnel, qui la refacturera ultérieurement.

Les frais annexes à prévoir

Une étape importante consiste à constituer les apports de votre EURL. On distingue trois types d’apports :

  • En numéraire : il s’agit de l’argent placé sur un compte séquestre auprès de votre banque. Il sera débloqué contre la remise de votre extrait Kbis. Vous devez impérativement disposer d’un compte bancaire spécifique pour comptabiliser toutes les recettes et les dépenses relatives à votre SASU
  • En industrie : L’associé unique met à disposition ses connaissances techniques, son travail et ses services. Ils ne font pas partie de votre capital social
  • En nature : Il s’agit de tous les apports autres qu’en numéraire pouvant être pécuniairement cédés. Le plus souvent, il s’agit d’un fonds de commerce, d’une marque, d’un brevet, de matériels informatiques, etc.

Si la valeur de l’ensemble des apports en nature excède la moitié du capital social, et si un apport a une valeur supérieure à 30 000€, il est obligatoire de désigner un commissaire aux apports. Cette personne est en charge d’apprécier la valeur des apports en nature effectué par l’associé unique lors de la création d’une EURL. Il est généralement rémunéré entre 350€ et 500€.

Le capital social minimum obligatoire pour ouvrir une EURL est fixé à 1€. Il ne s’agit pas véritablement d’un coût, le capital social pouvant être récupéré lors de la dissolution de la EURL. Il doit être déposé sur un compte séquestre auprès de votre établissement bancaire, qui peut facturer cette prestation via des frais de tenue de compte.

Les fonds sont débloqués contre la remise d’un extrait Kbis après dépôt du dossier auprès du greffe du tribunal de commerce. Ce dernier prélève également des émoluments réglementaires encadrés par la loi. Pour la création d’une EURL, comptez 30,97€ TTC.

Créer une EURL nécessite d’assumer certains frais inévitables, bien qu’une grande partie dépende de votre besoin d’accompagnement, ou de l’intervention obligatoire de tierces personnes pour la réalisation de nombreuses formalités. Les démarches administratives à réaliser sont parfois complexes, c’est pourquoi il est indispensable d’être correctement épaulé afin d’éviter tous les obstacles.

Chez SeDomicilier, vous pouvez bénéficier d’un service complet, souple et performant pour la domiciliation de votre EURL, incluant une assistance administrative pour prendre en charge toutes vos formalités de création !