Lorsqu’un chef d’entreprise vient de démarrer son activité, il peut être tenté de gérer de nombreux aspects de la vie de l’entreprise lui-même afin de minimiser les dépenses. Il est courant de penser qu’à la création de l’entreprise et durant son premier exercice, sa comptabilité est assez simple pour être traitée en interne.

Au contraire, certains entrepreneurs ne se sentent pas les épaules pour s’occuper de la comptabilité, préférant se consacrer au développement de leur activité et à leur cœur de métier, se faisant parfois même accompagner dès la phase de création de l’entreprise.

Ainsi, lorsqu’on crée son entreprise, plusieurs questions liées à l’expertise comptable se posent. Faut-il la gérer soi-même totalement, partiellement ou la confier à un expert-comptable ? Faut-il opter pour une comptabilité de trésorerie ou pour une comptabilité d’engagement ? Vers quel logiciel comptable se tourner ?, etc.

Explications.

Création d'entreprise : faut-il gérer soi-même sa comptabilité ?

Quelles obligations comptables une entreprise doit-elle respecter ?

Il existe des obligations comptables communes à toutes les formes d’entreprise mais aussi des obligations spécifiques selon la structure juridique choisie.

Toutes les entreprises doivent :

  • Procéder à l’enregistrement chronologique des entrées et sorties affectant le patrimoine de l’entreprise
  • Réaliser un inventaire annuel
  • Établir les comptes annuels de l’entreprise, bilan, compte de résultats et annexe à la fin de chaque exercice comptable et les déposer au greffe du tribunal de commerce
  • Ouvrir un compte bancaire exclusivement dédié à l’entreprise
  • Conserver l’intégralité des pièces et documents comptables pendant 10 ans

Comptabilité de trésorerie ou d’engagement, laquelle choisir ?

La comptabilité de trésorerie consiste à comptabiliser les créances et les dettes lorsqu’elles sont effectivement encaissées ou décaissées.

La comptabilité d’engagement comptabilise les recettes et les dépenses à émission et réception des factures, peu importe qu’elles soient payées ou non.

À noter que la comptabilité de trésorerie est réservée aux entreprises relevant des BNC et à celles relevant des BIC mais qui bénéficient du régime réel simplifié d’imposition.

Si la comptabilité de trésorerie apparaît comme plus simple à gérer, elle offre une moins bonne visibilité de la santé financière de l’entreprise à son dirigeant car la comptabilité d’engagement permet un meilleur suivi des créances et des dettes de l’entreprise.

Les différentes options du chef d’entreprise pour gérer sa comptabilité

Un entrepreneur dispose de plusieurs options pour gérer sa comptabilité. Il peut :

  • La gérer lui-même car aucune loi ne lui impose de faire appel à un expert-comptable
  • La gérer partiellement en interne et confier les missions les plus compliquées à un expert-comptable
  • La confier à un cabinet d’expertise-comptable
  • Recruter un comptable pour la gérer en interne

Gérer la comptabilité de l’entreprise soi-même 

1. Comment tenir sa comptabilité ?

Si vous décidez de vous charger vous-même de la gestion de votre comptabilité, vous allez devoir équiper votre entreprise d’un logiciel comptable.

Lors de votre choix parmi toutes les solutions proposées sur le marché, vous devez veiller à ce que le logiciel respecte les normes comptables en vigueur, qu’il réponde à vos besoins et éventuellement qu’il propose des fonctionnalités comme la création de devis et factures. Vous allez ensuite devoir paramétrer votre logiciel comptable (informations sur l’entreprise, type de comptabilité, plan comptable, journaux comptables, etc.)

Vous devez également mettre en place un système de classement de vos pièces comptables.

Il est conseillé de tenir sa comptabilité régulièrement pour ne pas vous faire dépasser par le nombre d’écritures comptables à enregistrer. Pour chacune d’entre elles, vous devrez joindre le justificatif correspondant.

À la fin de l’exercice comptable, il faudra procéder à sa clôture, effectuer une révision de la comptabilité, comptabiliser les écritures d’inventaires et établir les comptes annuels de l’entreprise.

2. Quels sont les avantages de la gestion interne de sa comptabilité ?

S’occuper de la gestion de la comptabilité de son entreprise est l’option la moins coûteuse. Cela permet également au chef d’entreprise d’avoir une vision précise de la rentabilité et de la santé financière de son activité. Cependant, cela nécessite d’avoir de solides connaissances en matière de comptabilité et de fiscalité.

C’est enfin une activité chronophage qui peut vous empêcher de vous consacrer à des tâches pour lesquelles vous aurez une véritable valeur ajoutée. La gestion de votre comptabilité peut donc nuire à la gestion de votre activité.

Faire appel à un expert-comptable

1. Les missions de l’expert-comptable

Si vous décidez de confier votre comptabilité à un expert-comptable, celui-ci se chargera des tâches précédemment évoquées. Il s’occupera de définir le Plan Comptable adapté à votre entreprise, de la mise à jour régulière de votre comptabilité, d’effectuer les déclarations fiscales obligatoires et d’établir les comptes annuels de l’entreprise.

Vous pouvez décider de ne lui confier que cette dernière mission, ce qui vous assure la conformité et de la fiabilité de ces documents.

2. Quels sont les avantages de faire appel à un expert-comptable ?

Outre le fait de vous décharger de tâches fastidieuses, l’expert-comptable a un véritable rôle de conseil auprès du chef d’entreprise.

Il vous accompagne dans toutes les phases de développement de votre activité. Il peut d’ailleurs être intéressant de consulter un expert-comptable dès la phase de création de votre activité afin de bénéficier de son expertise notamment dans le choix de la forme juridique.

Faire appel à un expert-comptable peut apparaître comme une source de dépense pour votre entreprise. Cependant le gain de temps et les conseils qu’il vous apportera représentent souvent une valeur ajoutée bien plus grande pour le développement de votre activité que le coût de ses honoraires.