Les entreprises ont toujours été limitées dans leurs projets par la taille des investissements à réaliser. Des barrières à l’entrée trop fortes, un marché encore trop peu mature et des dépenses colossales étaient suffisants pour décourager toutes les entreprises de se porter volontaires sur de nombreux secteurs.

Depuis l’apparition des Deep Tech, les frontières de l’investissement ont été tout simplement repoussées

Les entreprises osent : résolument tournées vers le monde de demain, les Deep Tech sont porteuses d’innovations de rupture et s’attaquent aux grandes questions de notre époque. La révolution technologique, le grand tournant du numérique, le changement climatique ou la réduction des inégalités font partie de leurs objectifs.

Bien que le marché ait pris racines aux Etats-Unis, l’Europe est désormais en bonne position pour développer une offre solide, et pourquoi ne pas rafler la place de premier marché mondial des Deep Tech dans les 10 prochaines années ?

Dossier : la Deep Tech

Qu’est-ce que les Deep Tech ?

L’innovation digitale est au coeur de notre quotidien et bouleverse littéralement une large partie de nos comportements en tant que consommateurs, mais aussi en tant qu'entrepreneur.

L’essor des Deep Tech est au coeur de cet enjeux : la proposition d’innovations de rupture (on parle également de disruption), fruit de nombreux travaux de R&D sont difficiles à imiter et génèrent d’importants transferts de technologie.

L’intensité capitalistique de ces start-up est très importante, et se focalise en particulier sur le travail effectué dans les laboratoires de recherche pour apporter une véritable valeur ajoutée.

Elles s’appuient également sur de nouvelles technologies telles que la blockchain, le big data, l’intelligence artificielle ou le machine learning.

Ces solutions génèrent davantage de création de valeur par rapport aux entreprises classiques, si bien que les investisseurs affluent désormais de toutes parts pour financer les projets des Deep Tech.

En 2017, on comptait plus de 3 500 start-up de la Deep Tech dans le monde, selon BPI France !

Pourquoi rencontrent-elles autant de succès en France ?

Le marché des start-up est originaire des États-Unis, mais il se développe de manière très rapide et continue en Europe depuis plusieurs années.

Justement, la France est en passe de devenir l’un des marchés les plus dynamiques dans le monde entier, car plus de 60% des investisseurs classent l’Hexagone parmi les 5 pays les plus dynamiques pour investir dans les Deep Tech.

Près de 90% d’entre-eux pensent également que la croissance des Deep Tech en France est supérieure par rapport au reste de l’Europe selon BPI France

En effet, l’Hexagone possède à la fois des laboratoires de recherche performants, des chercheurs hautement qualifiés et des dispositifs de financement de projets de plus en plus orientés vers les start-up. Des réseaux d’investisseurs et de partenaires se structurent peu à peu à l’échelle du territoire tels que SATT (dont l’objectif est d’accélérer le transfert des innovations issues de la recherche publique vers les entreprises).

Les incubateurs figurent au premier rang des acteurs soutenant la croissance des Deep Tech.

Ils proposent un accompagnement à moyen ou long terme proposant plusieurs heures de conseils aux chefs d’entreprises, un accès aux financements à des tarifs préférentiels, mais aussi un écosystème stimulant et favorable à la réussite du projet.

Quelles sont les principales mesures du gouvernement pour soutenir les Deep Tech ?

Le Ministre de l’Économie et des Finances Bruno Le Maire a décidé de lancer le plan Deep Tech à l’occasion de la séance inaugurale du Conseil de l’Innovation, en juillet 2018. 70 millions d’euros annuels seront dédiés aux projets d’innovations de ruptures.

Parmi les mesures évoquées, nous pouvons relever :

  • Le renforcement du dispositif d’aide individuel aux Deep Tech françaises
  • La création d’un programme d’accélération des projets Deep Tech pour favoriser le transfert de technologies
  • L’extension des programmes de formation pour les chercheurs et les chefs d’entreprises du secteur
  • La création d’une bourse « Emergence » exclusivement dédiée à soutenir des projets de la Deep Tech.

Bien au delà de ces mesures, les défis à affronter sont encore nombreux : l’amélioration des conditions d’accès aux financements, le développement de l’expertise sectorielle, les délais nécessaires pour la mise sur le marché des innovations, le développement des partenariats avec des grands groupes, la concurrence avec le marché américain et chinois sont autant de sujets qui préoccupent encore de nombreux investisseurs.

En France, en 2017, 97% des startuppers de la Deep Tech s’expriment en faveur de partenariats avec des grands groupes français ou internationaux selon La Tribune !

Stanley Robotics, I-Ten, Poietis, Nawa Technologies ou Snips vous font rêver ? Ces entrepreneurs ont fait le pari de l’audace et ont osé apporter leur expertise au domaine des neurosciences.

L’évolution du secteur et l’accompagnement gouvernemental rend chaque jour les investissements vers les Deep Tech de plus en plus intéressants, utiles et potentiellement fructueux en cas de succès !