En tant que créateur d’entreprise, la problématique des garanties indispensables pour obtenir un financement fait forcément partie de vos préoccupations.

Nombreux sont les chefs d’entreprises qui, faute de garanties, ne parviennent pas à obtenir un prêt.

L’environnement actuel de taux bas encourage les créations, et détend le marché du crédit.

Cependant, cela pourrait ne pas durer sur le long terme, comme en témoignent les récentes annonces du gouverneur de la FED. Heureusement, des solutions existent pour palier à cette difficulté.

Trois principaux organismes auprès desquels ces garanties peuvent être obtenues sont BPI France, France Active et les CCI.

Découvrons ensemble en détail les offres de ces trois organismes

Dossier : les garanties et prêts lors de la création d'une entreprise

BPI France propose une « Garantie Création »

La Garantie Création de BPI France peut servir à financer la création d’une entreprise, la reprise d’un fonds de commerce ou un projet de développement (lancement d’une nouvelle activité, commercialisation d’un nouveau produit, etc.)

La Banque Publique d’Investissement (BPI) est un organisme français de financement et de développement des entreprises, focalisé en particulier sur les TPE-PME.

Présidée par la Caisse des Dépôts, il ne s’agit pas véritablement d’une banque traditionnelle

Pour être éligible au dispositif Garantie Création, votre PME doit remplir les conditions suivantes :

  • Exister depuis moins de 3 ans
  • Posséder moins de 250 salariés
  • Faire moins de 50 millions d’euros de chiffre d’affaires
  • Elle ne doit pas être détenue à plus de 25% par une ou plusieurs entités qui ne sont pas des PME
  • Le dirigeant, personne physique, doit s’endetter à titre personnel et pour contribuer directement au développement de son entreprise

BPI France se porte garant à hauteur de la moitié des fonds empruntés, ou 60% s’il s’agit de la création de l’entreprise

Au-delà de ce dispositif, BPI France propose une gamme de services et de produits intéressants pour aider plus largement les entrepreneurs à mener leurs projets.

FranceActive, réseau national et pionnier de la finance solidaire propose une Garantie aux créateurs entrepreneurs 

La garantie de FranceActive cible particulièrement les créateurs et repreneurs d’entreprises anciennement sans emploi, et qui ne possèdent pas nécessairement les moyens financiers personnels pour mener leurs projets.

Il s’agit d’un réseau solidaire, mobilisé depuis plus de 30 ans au service de près de 7 500 entreprises !

Leur ambition est d’accélérer la réussite des entrepreneurs en leur donnant les moyens de s’engager.

Pour être éligible à la garantie FranceActive, vous devez ne pas créer une entreprise d’activités à l’export ou dans le secteur de la nuit.

Le prêt doit être d’une durée de deux années au minimum

FranceActive se porte garant à hauteur de 65% des sommes empruntées, contre une rémunération de 2% du montant total de l’emprunt et dans la limite de 45 000€ (pour les créations ou pour les entreprises de moins de 3 ans). 

Les aides à la création d’entreprises des CCI

Les CCI ont développé plusieurs offres de prêts pour aider les entreprises à financer leurs projets. Parmi elles, on retrouve :

  • Le prêt d’honneur du Réseau Entreprendre, sans intérêts ni garantie, remboursable sur 5 ans. Il intervient en complément du financement d’une banque et permet d’accroitre l’effet de levier de l’entreprise, tout en étant un gage de confiance aux yeux des autres parties prenantes. En général, 10 000€ accordés par le Réseau Entreprendre permet d’obtenir un financement moyen de 130 000€ par les autres acteurs. Les financements octroyés peuvent atteindre 50 000€ maximum
  • De nombreuses plateformes locales, spécifiques à chaque région permettent d’obtenir des financements ou des garanties. Pour les connaitre, adressez-vous à votre CCI référente.
  • Enfin, l’ADIE propose un microcrédit pouvant atteindre 10 000€ pour financer tous vos besoins. Des prêts d’honneurs jusqu’à 4 000€ sans intérêt peuvent compléter le financement d’un projet.

L’ensemble de ces dispositifs sont librement cumulables avec l’ACRE, aide de l’État offrant une exonération totale ou partielle de cotisations sociales pendant la première année d’activité, l’ARCE ou encore NACRE.

Chaque proposition nécessite de remplir des conditions bien précises pour pouvoir en bénéficier

Avant de vous lancer dans d’importantes démarches administratives, étudiez votre éligibilité à l’ensemble des dispositifs cités précédemment.

Ils constituent une aide précieuse pour les créateurs d’entreprise, dans l’objectif de les soutenir financièrement en vue de réaliser leurs projets dans les meilleures conditions.