L’Agence France Entrepreneur (AFE) a pour objectif de renforcer et de coordonner l’action nationale et locale en faveur de l’entrepreneuriat, et en particulier au sein des territoires les plus défavorisés.

Doté de trois missions principales, elle doit favoriser les créations d’entreprises et d’emplois; faire la promotion du développement des TPE et PME dans chaque région et encourager l’innovation pour créer un cadre plus compétitif à l’activité économique.

Depuis sa création en 2016, elle a tissé un vaste réseau de comités de coordination, de synergies ainsi qu’un observatoire des pratiques pédagogiques en entrepreneuriat. L’AFE coordonne également la mise en oeuvre de l’action publique au niveau national, en s’assurant des bonnes conditions d’application des mesures à l’échelle locale.

Enfin, elle est un guide pour nombre d’entrepreneurs souhaitant bénéficier d’un accompagnement solide en vue de concrétiser leurs projets.

Elle permet un accès direct à toutes les informations ainsi qu’un espace collaboratif en ligne. Dominique Restino, Président de l’AFE, a annoncé qu’elle rejoindra BPI France le 1er janvier 2019 afin de poursuivre sa stratégie de croissance.

Découvrons ensemble les changements liés à cette absorption

Dossier Agence France Entrepreneurs, les changements de 2019

L’Agence France Entrepreneurs a été absorbée par BPI France

À partir du 1er janvier 2019, les missions de l’AFE sont placées au coeur de la stratégie de Bpi France afin d’assurer une présence plus large auprès de tous les acteurs de l’entrepreneuriat français. Il s’agit d’une manière de lui assurer les moyens de sa pérennité et les clés de sa croissance à long terme.

Aussi, le rayonnement de Bpi France permettra à l’AFE de se porter plus facilement à l’international

En 2019, plus que jamais, l’entrepreneuriat est le sujet de tous, et de plus en plus d’écoles de commerce (et pas seulement) s’en saisissent pour en faire profiter leurs élèves.

Bpi France déploiera dès janvier 2019 des actions pour orienter, informer et former les acteurs de l’entrepreneuriat de demain. Par ailleurs, les conditions de financement des entreprises innovantes demeureront inchangées, avec le maintien des subventions de fonctionnement, et le développement des dispositifs de soutien à la création d’entreprises.

Bpi France accompagne et finance les entreprises depuis leur création et tout au long de leur existence en octroyant des crédits, en offrant des garanties et en les aidant à consolider leurs fonds propres.

L’exportation à l’international de ses entreprises clientes fait également partie des objectifs de Bpi France.

Les changements à prévoir en 2019

La première nouveauté est sans aucun doute la disparition totale du nom « Agence France Entrepreneur »

Ainsi, tous les entrepreneurs auront un guichet unique auxquels ils pourront s’adresser pour toutes leurs démarches.

La concentration des offres d’accompagnement, de soutien et de financement au sein d’une seule structure permettra de fluidifier la circulation de l’information. Il est important de préciser que tout le personnel de l’AFE sera conservé et transféré au sein des locaux de Bpi France.

Pour renforcer sa position, la Caisse des Dépôts va verser près de 45 millions d’euros de financements publics à Bpi France afin qu’elle puisse assumer ses nouvelles fonctions.

Les avantages attendus

Bpi France a décidé de construire sa politique autour de 4 axes de coopération majeurs afin d’assurer un certain continuum par rapport aux activités menées par l’AFE.

Pas de révolution en préparation, mais une amplification des prérogatives et de la force d’action de la nouvelle entité.

Tout d’abord, la mise en commun de tous les moyens de l’AFE et de Bpi France permettra sans aucun doute de créer de meilleures synergies en faveur d'une meilleure prise de décisions.

Bpi France souhaite axer ses efforts sur le développement des opportunités en région, et particulièrement dans les territoires les plus fragiles et les zones rurales.

Pour cela, elle pourra compter sur ses 48 implantations dans tout l’Hexagone

La promotion des ressources numériques dédiées à mieux informer et former les entrepreneurs de demain fait partie des priorités pour l’année qui s’ouvre.

La fusion de l’Agence France Entrepreneur et Bpi France fut accueillie très favorablement par tous les entrepreneurs, se félicitant de la politique volontariste menée par le gouvernement.

Pour Emmanuel Macron, le bilan de l’AFE était « assez négatif », et cette absorption doit permettre de simplifier le dispositif et susciter la cohésion de tous les territoires autour d’une politique unique.

Alors que la part de travailleurs indépendants augmente chaque année, favoriser la mobilité professionnelle doit être une priorité pour les décennies à venir.