Entre 2000 et 2020, les actions sont la classe d’actif la plus dynamique et ayant délivré le rendement le plus élevé pour les investisseurs ! Derrière ce terme générique se cache, en réalité, une multitude de catégories d’actions, qu’il est intéressant de connaître avant de devenir actionnaire.

Découvrons ensemble notre Guide Complet de l’actionnaire !

Acheter et vendre des actions d'entreprises : comment s'y prendre ?

Qu’est-ce qu’une action ?

Une action est un titre de propriété représentant une fraction du capital d’une entreprise.

Elle donne le droit à son propriétaire de prendre part à la gestion de l’entreprise, et le rémunère grâce au versement d’un dividende. La totalité des actions constituent le capital social d’une entreprise (equity). Si elle est cotée, on parle de capitalisation boursière (market capitalization).

Il existe plusieurs catégories d’actions :

  • Les actions d’entreprises cotées : Il s’agit des actions des entreprises échangées sur les marchés financiers, de gré à gré entre les investisseurs. La valorisation de ces sociétés fluctue chaque jour ouvré.
  • Les actions d’entreprises non cotées : Il s’agit des actions des entreprises qui ne sont pas disponibles sur les marchés financiers. Il est possible de les acquérir via des véhicules d’investissements spécialisés (SCPI, FCPI, Assurance vie, etc.)
  • Les actions « au porteur » : Ces actions sont abritées sur votre compte via votre intermédiaire financier (banque, plateforme de trading), mais la société dont vous êtes actionnaire ne vous connaît pas personnellement
  • Les actions « nominatives » : Les actionnaires disposant d’actions nominatives sont inscrits dans les registres juridiques de la société.
  • Les actions ordinaires : Il s’agit des actions « traditionnelles » qui confèrent aux investisseurs un droit à l’information, un droit de vote lors de l’Assemblée Générale des actionnaires, des droits financiers et celui de recevoir des dividendes, si la société décide d’en distribuer.
  • Les actions préférentielles : Cette catégorie d’actions permet de bénéficier de droits financiers particuliers, ou d’une quantité de votes plus importante lors de l’Assemblée Générale des Actionnaires.

Pourquoi acquérir des actions d’une entreprise ?

Acquérir des actions d’une entreprise permet de bénéficier de plusieurs avantages.En premier lieu, cela permet à un investisseur de prendre part au projet d’une entreprise en apportant du capital pour l’accompagner dans ses ambitions.

Il peut ainsi intervenir et voter lors de l’assemblée générale des actionnaires.

Aussi, être propriétaire d’un portefeuille d’actions a pour objectif de faire fructifier votre patrimoine de deux façons :

  • En recevant des dividendes, si la société décide d’en distribuer
  • En réalisant une plus-value lors de la vente des actions, si le prix de vente est supérieur au prix d’achat.

Comment est fixée la valorisation d’une entreprise non cotée ?

Le capital social d’une entreprise non cotée est composé d’une certaine quantité d’actions de valeur égale.

De manière très simple, si une entreprise possède un capital social de 10 000€ avec 1000 actions, alors chacune vaut 10€. Dans ce cas, posséder une action vous permet de détenir 0,1% du capital, avec une valeur totale de 10€. Pour posséder 1% du capital, il faut posséder 10 actions, avec une valeur totale de 100€.

Lors de la cession d’actions, la valeur retenue suit cette même règle. Dans certains cas, si l’entreprise a particulièrement amélioré ses performances et justifie une valorisation plus élevée, et vice versa, des experts peuvent intervenir pour ajuster la valorisation des actions.

Comment acheter des actions d’une entreprise non cotée ?

 Si vous souhaitez acheter des actions d’entreprises cotées, deux options s’offrent à vous :

  • Utiliser un Compte titres : Ce support permet d’acheter et de loger des valeurs mobilières telles que des actions internationales. Il est possible d’en ouvrir un auprès d’une banque, d’une compagnie d’assurance ou d’un intermédiaire financier agrée. Ainsi, vous possédez une interface personnelle et sécurisée permettant d’acheter et vendre des titres. Le compte titres est couplé à un compte espèces (aussi appelée « poche de liquidités ») où sont versés les dividendes.
  • Utiliser un PEA (Plan d’Épargne en Actions) : Ce support d’investissement est similaire au compte titres, mais permet de bénéficier d’avantages fiscaux supplémentaires. En effet, les plus-values générées via votre PEA sont exonérées d’impôts au-delà de 5 ans de détention du PEA. Il est limité aux actions européennes, et son plafond est fixé à 150 000€. Il est également couplé à un compte espèce pour y recevoir les dividendes.

Dans le cadre d’une entreprise non cotée, l’achat se fait directement auprès de l’entreprise ou du vendeur, et non sur les marchés financiers. L’acheteur transmet ensuite son ordre d’achat à son intermédiaire financier et reçoit un avis d’opéré.

Cependant, il est important de maîtriser les risques liés à cet investissement avant de prendre une décision.

Qu’elle soit cotée ou non cotée, toute entreprise présente des risques de faillite ou de dégradation de sa situation financière. A ce titre, la valeur d’une action peut varier à la hausse ou à la baisse, et investir dans cette classe d’actifs comporte des risques de perte en capital.

Lorsqu’on acquiert une action, il être intéressant de se renseigner sur la politique de l’entreprise concernant la distribution de dividendes notamment, et sur son profil de risque.