Qu'est-ce qu'un compte de résultat différentiel ?

Le compte de résultat différentiel fait partie des états financiers indispensables pour toute entreprise. Il est utilisé en contrôle de gestion pour évaluer la santé financière grâce au calcul de la marge sur coûts variables et du seuil de rentabilité. Avec SeDomicilier.fr, découvrez ce qu'est réellement le compte de résultat différentiel et comment on le construit.
La création d'entreprise
Temps de lecture: 5min
Domiciliation + création d’entreprise
Kbis rapide et 100% en ligne
Créer mon entreprise

Définition du compte de résultat différentiel

Le compte de résultat différentiel est un document comptable qui se présente sous la forme d'un tableau financier. Ce dernier met en relief les ressources et les dépenses de l'entreprise. Le compte de résultat différentiel déduit dans un premier temps les charges variables du chiffre d'affaires pour connaître la marge sur coûts variables. Les charges fixes sont ensuite soustraites de celle-ci afin d'obtenir le résultat net. L'étude du compte de résultat différentiel permet à l'expert-comptable ou au dirigeant de déterminer la stratégie à mettre en place pour réduire les pertes et augmenter les bénéfices de l'entreprise.

Le compte de résultat différentiel comprend un certain nombre d'éléments, à savoir :

  • le chiffre d'affaires,
  • les charges variables,
  • la marge sur coûts variables (MSCV),
  • les charges fixes,
  • le résultat net.

Le chiffre d'affaires est le premier élément constitutif du compte de résultat différentiel. Il représente la somme des produits d'exploitation (les recettes provenant de la vente de produits et des prestations de service). Les charges variables sont les dépenses que réalise l'entreprise pour son bon fonctionnement. On pense notamment à l'achat de matières premières, à l'électricité, aux primes versées aux salariés, aux frais de livraison… Le montant des coûts variables dépend de l'activité de l'entreprise et du volume d'activité. La marge sur coûts variables permet de déterminer les produits et services les plus rentables pour la société.

En ce qui concerne les charges fixes, ce sont des dépenses qui ne varient pas en fonction du volume d'activité. Il s'agit notamment des loyers, des salaires, des primes d'assurance ou des frais d'entretien. Le résultat net représente, quant à lui, les bénéfices réalisés par la société au cours de l'exercice comptable sur lequel porte le compte de résultat différentiel.

À quoi sert le compte de résultat différentiel ?

Le compte de résultat différentiel est un outil très souvent utilisé lors des contrôles de gestion. Il sert à analyser la performance d'une société ainsi que sa capacité à créer de la richesse. Le compte de résultat différentiel se montre particulièrement efficace pour définir la stratégie mise en place par les dirigeants et pour s'assurer que celle-ci permette d'atteindre l'équilibre financier escompté. Dans le cas où ce n'est pas atteint, vous pouvez vous appuyer sur l'outil pour ajuster la stratégie afin d'augmenter les marges bénéficiaires et limiter les pertes. Le principal rôle du compte de résultat différentiel est donc d'identifier la marge que dégage la société sur ses charges variables.

L'outil s'intéresse notamment à la manière dont les dépenses sont financées par les ressources. Il permet d'analyser les activités de l'organisation de manière plus approfondie. Le compte de résultat différentiel vise à identifier le niveau d'activités qu'il faudra générer pour couvrir les charges fixes.

Vous pouvez aussi l'utiliser pour faire des prévisions financières cohérentes et pour établir un plan de financement qui se rapproche de vos objectifs commerciaux. Le compte de résultat différentiel vous permet également de dégager certains indicateurs financiers qui servent à calculer la rentabilité des activités de l'entreprise. Il s'agit du seuil de rentabilité, de la marge de sécurité et du point mort.

Différence entre un compte de résultat différentiel et un compte de résultat classique

Si le compte de résultat classique et le compte de résultat différentiel permettent tous les deux d'analyser la rentabilité, il ne se présente pas de la même manière. Le premier est un outil qui synthétise l'ensemble des charges et des produits d'une société au cours d'une période donnée. On parle d'exercice comptable ou d'exercice fiscal. Le compte de résultat classique regroupe toutes les charges de l'entreprise, ce qui n'est pas le cas du compte différentiel. Celui-ci distingue les charges fixes et les charges variables. Cela permet ainsi de calculer la marge sur coûts variables, la marge de sécurité, le seuil de rentabilité et le point mort.

La principale différence entre ces deux états financiers se situe au niveau de la distinction entre charge fixe et variable. Le compte de résultat différentiel vous offre par ailleurs une analyse plus fine de la situation financière de la société.

Rédigé par notre expert de la rédaction
le 7 février 2023

Comment construire un compte de résultat différentiel ?

La construction d'un compte de résultat différentiel est assez similaire à celle d'un compte classique. SeDomicilier.fr vous présente ici les étapes de l'établissement de cet état financier.

  • Servez-vous d'un logiciel de gestion de comptabilité

    1. Servez-vous d'un logiciel de gestion de comptabilité

    Le compte de résultat différentiel peut également être construit avec un logiciel de gestion de comptabilité. Il en existe de très performants et efficaces sur le marché. Cela simplifie grandement la tâche.

  • Obtenez les trois résultats que l'on recherche

    2. Obtenez les trois résultats que l'on recherche

    La prochaine étape consiste à déterminer les trois résultats principaux : le seuil de rentabilité, la marge de sécurité et le point mort. Pour obtenir le seuil de rentabilité, diviser le total des charges par le taux de marge sur les coûts variables (TMSCV). La marge de sécurité est calculée en soustrayant le seuil de rentabilité au chiffre d'affaires. Le point mort en jours est obtenu en divisant le seuil de rentabilité par le chiffre d'affaires multiplié par 360. Ces résultats permettent d'évaluer la situation financière de l'entreprise.

  • Fairtes une déduction de la marge sur coûts variables (MSCV)

    3. Fairtes une déduction de la marge sur coûts variables (MSCV)

    Après avoir distingué les charges, vous devez maintenant en déduire la MSCV. Elle s'obtient en déduisant les charges variables du chiffre d'affaires de l'entreprise.

  • Déterminez les charges fixes et variables à partir du compte de résultat classique

    4. Déterminez les charges fixes et variables à partir du compte de résultat classique

    Comme les charges et les produits se trouvent dans les deux types de comptes, vous devez donc vous baser sur l'outil classique. Les charges doivent ensuite être ventilées en fonction de leur nature (fixe et variable).

1 sur 4
 Retourner à l'accueil

Questions fréquentes

Comment savoir si une entreprise est rentable ?
Picto croix
La rentabilité d'une entreprise est la différence entre ses revenus et ses charges. Pour savoir si une structure est rentable, il vous suffit de voir si ses revenus sont supérieurs ou égaux à ses dépenses.
Qu'est-ce que le point mort d'une entreprise ?
Picto croix
Le point mort est le seuil minimum que l'entreprise doit atteindre avant de commencer par gagner de l'argent. Il est calculé à partir du seuil de rentabilité.
Qu'est-ce que le résultat analytique ?
Picto croix
Le résultat analytique est un indicateur de performance. Il s'agit de la différence entre le produit des ventes de biens et services, et leur coût de revient.

Articles similaires