Secteur public : qui vous accompagne lors de votre création d’entreprise ?

Par Quentin Moyon - 04/06/2018

Guide des acteurs publics liés à la création d'entreprise !

Vous désirez créer votre société ou débuter une activité indépendante en tant que micro-entrepreneur ? Vous ne savez pas à qui vous adresser ou vers qui vous tourner pour obtenir un accompagnement ?

Les acteurs publics sont souvent très présents afin d'accompagner les futurs chefs d'entreprise et micro-entrepreneurs.

Ces derniers sont actifs et vous accompagnent dès le début de votre projet jusqu'à la finalisation du dossier et le lancement de votre activité.

Il est pour autant difficile de cibler facilement le bon interlocuteur : ils sont très nombreux et certains sont spécifiques à des catégories d'activités ainsi qu'à des formes juridiques.

Il est avant tout important de définir votre projet afin de pouvoir savoir quel statut choisir et de ce fait entrer en contact avec les interlocuteurs les mieux à même de vous aider.

Focus aujourd'hui sur les acteurs du secteur public en lien avec la création d'entreprise

Sommaire : 

1. Pour les micro-entrepreneurs

2. Pour les sociétés

3. Focus sur les acteurs locaux CCI

Dossier : quel organisme du secteur publique vous accompagne lors de la création de votre entreprise

Pour les auto-entrepreneurs 

Plusieurs interlocuteurs phares sont à retenir dans le cadre de votre lancement d'activité en tant que micro-entrepreneur.

Le Centre de Formalités des Entreprises ou CFE est sans doute le plus important.

Ce dernier est l'organisme auquel vous devrait remettre votre dossier de début d'activité

Il sera également présent tout au long de votre parcours de micro-entrepreneur en ce qui concerne le suivi administratif de votre entreprise.

Ce dernier peut correspondre à différentes insitutions en fonction du type d'activité principale que vous exercez en tant que micro-entrepreneur :
•    Pour une activité libérale : vous relevez de la juridiction de votre Centre URSSAF
•    Pour une activité commerciale : vous dépendez du CFE de votre Chambre de Commerce et d’Industrie.
•    Pour une activité artisanale : vous dépendez du CFE de votre Chambre des Métiers et de L’artisanat.

L'INSEE va également apparaitre comme un contact utile au moment de l'obtention de votre numéro SIREN, suite à votre déclaration de début d'activité. Ce numéro est indispensable pour commencer à travailler.

Mais plusieurs autres contacts peuvent également intervenir dans la gestion de votre micro-entreprise.

À ce titre les réseaux d'accompagnement à l'image des Boutiques de Gestion, de la CCA ou Chambre de Commerce et de l'Artisanat ou encore de l'Adie en charge des micro-crédits pour accompagner le lancement d'une activité, peuvent être des interlocuteurs intéressants pour faciliter la création et gestion de votre projet.

Ces organismes peuvent également vous mettre en contact avec des comptables, juristes et autres experts si besoin.

Pour les sociétés

Dans le cas des sociétés, parmi les interlocuteurs publics qui aident le développement de votre projet, on retrouve les Chambres Consulaires.

En se basant sur votre activité principale (commerciale, agricole, artisanale) vous pourrez entrer en discussion avec la Chambre Consulaire la plus à même de vous aider parmi :

  • Chambre des Métiers et de l’Artisanat (CMA)
  • Chambre d’Agriculture (CA)
  • Chambre de Commerce et de l'Industrie (CCI)

Ces trois institutions correspondent à des organismes publics et ont pour objectif de représenter au mieux l'activité économique de leur région mais aussi et surtout de veiller à accompagner les porteurs de projet dans la réussite de leur activité.

Ces derniers mettent notamment en avant des aides :

  • Le parcours entreprendre en France qui est une formation qui permet de suivre des interventions concernant la comptabilité, le marketing, ou autre. Attention cette dernière est payante.
  • La mise à disposition d'un accompagnement personnalisé avec un conseiller création ou reprise. Ce dernier ne pourra pas vous rencontrer de manière récurrente mais pourra lors des rencontres vous aider dans l’avancement de votre projet et souligner des points qui doivent être améliorés.

Au delà des seules Chambres Consulaires, on retrouve l'APCE ou l'Agence Pour la Création d'Entreprise

Cette dernière a pour rôle d'informer, d'aider, de communiquer, d'analyser et de promouvoir les sociétés. Le site de l'APCE regorge d'informations utiles qui vous permettront d'avancer dans l'élaboration de votre projet.

De plus, un carnet d'adresses est à votre disposition sur ce site, vous permettant de trouver des structures d'accueil à proximité de chez vous pour obtenir des conseils et rencontrer des professionnels.

Enfin, on pourra citer la BPI France ou Banque Publique d'Investissements qui finance et accompagne les entrepreneurs dans leur développement d'activités pour les projets de créations d'entreprises innovantes.

Cette dernière met à votre disposition une véritable méthodologie de travail accompagnée de conseils en marketing et en commerce, en procédés de création, mais aussi un accompagnement juridique pour les questions les plus épineuses.

Focus sur les acteurs locaux CCI

Les CCI ou Chambre de Commerce et d'Industrie sont des interlocuteurs locaux très utiles.

Ces derniers en plus d'offir des services d'informations très pointus sur leur région d'implantation, permettent aux entrepreneurs de suivre des ateliers et autre formations mais aussi d'organiser des entretiens avec leurs conseillers.

Tout est mis en place afin de pouvoir soutenir au mieux les chefs d'entreprise et micro-entrepreneurs dans la réalisation de leurs projets.

On en compte 175 répartis sur l'ensemble du territoire français

En conclusion, les micro-entrepreneurs et dirigeants d'entreprise peuvent faire confiance aux acteurs de la fonction publique.

Cette proximité entre acteurs publics et entrepreneurs se veut renforcer par le gouvernement actuel afin de faciliter la création d'entreprise en France.

Domiciliez votre entreprise en ligne en moins de 5 minutes !
Je me domicilie