Auto-entrepreneur ou Freelance : faites le bon choix !

Par Simon Segura - 21/06/2017

Auto-entrepreneur ou Freelance ?

Il est très fréquent que les termes "auto-entrepreneur" et "freelance" soient utilisés de manière interchangeable. En effet, certains pensent que le statut d'auto-entrepreneur est comme une définition par défaut de freelance. Or, il n'en est rien, les deux termes désignent deux statuts différents.

Zoom et éclairage sur chacun d'entre eux, et leurs différences !

Sommaire

1. Auto-entrepreneur : définition

2. Freelance : définition

3. Quelles sont les différences entre un auto-entrepreneur et un freelance ?

4. Quel statut privilégier ?

auto entrepreneur vs freelance domiciliation

Auto-entrepreneur : définition

DÉFINITION

Définition : Le statut d'auto-entrepreneur est l'une des diverses possibilités dont dispose tout individu pour exercer l'activité de son choix en tant qu'indépendant. Et c'est ici qu'il convient de clarifier les choses : auto-entrepreneur n'est pas un statut juridique mais un régime. En effet, le statut auto-entrepreneur est accompagné d'un régime fiscal et d'un régime social. En termes clairs, être auto-entrepreneur c'est être dirigeant de son entreprise individuelle. Pour cette dernière, l'auto-entrepreneur dispose de différentes possibilités quant aux régimes fiscaux et sociaux. Il peut, par exemple, être travailleur non-salarié au régime micro social ou encore être imposable (sur le revenu).

En résumé, un auto-entrepreneur n'est ni plus ni moins qu'un entrepreneur individuel aux régimes fiscaux et sociaux simplifiés

Ces micro-régimes impliquent différentes choses, tout d'abord que l'auto-entrepreneur soit imposable sur la base de son chiffre d'affaires réalisé, ensuite qu'il ait la possibilité de payer l’impôt sur le au fur et à mesure de son chiffre d'affaires. En outre, l'auto-entrepreneur paie des charges sociales seulement en fonction du chiffre d'affaires réalisé par sa micro entreprise.

Freelance : définition

DÉFINITION

Définition : Un freelance est un travailleur professionnel qui propose des prestations dans un domaine d'activité précis et qui exerce en indépendant. Il travaille donc pour son propre compte au service d'une clientèle ayant des besoins auxquels il peut répondre. Le freelance intervient auprès d'entreprises, sociétés, etc., qui externalisent certaines tâches et font donc appel au travailleur indépendant pour qu'il les réalise. Etre freelance peut signifier être auto-entrepreneur, ou être entrepreneur individuel au régime normal, ou encore créer sa société. Mais être freelance ne signifie pas nécessairement être auto-entrepreneur. Certains le sont mais c'est loin d'être une généralité.

L'une des grandes caractéristiques du statut de freelance est l'hétérogénéité de la situation du travailleur indépendant

En effet, de nombreux freelances travaillent pour ainsi dire en nomades. C'est-à-dire que tout au long de leur période d'activité, ils alternent entre le statut freelance, des CDD et autres contrats. Les travailleurs indépendants exercent souvent sous le statut freelance de manière discontinue.

Quelles sont les différences entre un auto-entrepreneur et un freelance ?

La première grande différence c'est que l'auto-entrepreneur (ou micro-entrepreneur) crée sa petite entreprise et travaille à son compte, en un sens il est son propre patron. Quant au travailleur freelance, il propose un service et est, de fait, sous un contrat de prestation avec une entreprise (ou autres entités). Il doit donc répondre à l'exigence de sa clientèle.

Autre différence, un auto-entrepreneur peut, à côté de sa micro-entreprise, exercer un autre emploi. Le travailleur freelance ne le peut pas.

Enfin, le micro entrepreneur peut rendre insaisissables ses divers biens fonciers s'il ne les utilise pas pour sa profession. Il lui suffit pour cela de faire une déclaration dans un cabinet notarial. Le freelance n'a pas cette possibilité.

Quel statut privilégier ?

Pour une personne qui débute, le statut d'auto-entrepreneur représente différents intérêts, comme le fait de verser des cotisations sociales au prorata du chiffre d'affaires réalisé. Mais son inconvénient majeur est le plafonnement de ce même chiffre d'affaires. Cette restriction inclut une limitation de l'activité. De fait, la bonne formule peut être de devenir auto-entrepreneur pour lancer son affaire, et de se diriger ensuite vers un statut d'indépendant.

A noter que les deux statuts possèdent chacun leurs avantages et leurs inconvénients et que le choix de l'un ou l'autre se fait en fonction de l'activité exercée, des attentes prévisionnelles, au cas par cas

Thumb freelance vs auto entrepreneur domiciliation
Quelle que soit la forme juridique, optez pour la domiciliation de votre entreprise en ligne !
Personnaliser mon projet