Les charges de l'auto-entrepreneur

Par La rédaction - 12/12/2017

Auto-entrepreneur : quelles charges ?

Le statut d’auto-entrepreneur est connu et reconnu pour sa simplicité et ses charges proportionnelles au chiffre d’affaires réalisé. C’est vrai… et faux. Les cotisations sociales ne sont pas les seules charges à prévoir quand on ouvre une micro-entreprise. Impôts sur le revenu, CFE, assurances… autant de charges qu’il faut anticiper !

Auto-entrepreneur : quelles charges vous concernent ?

Les cotisations sociales

Les cotisations sociales sont à payer tous les mois ou tous les trois mois en fonction de ce qui a été choisi lors de la déclaration. Pour cela, il faut déclarer le chiffre d’affaires réalisé puisque le montant est un pourcentage de ce dernier.

En 2017, les taux de cotisations diffèrent en fonction de l'activité :

- 13,1% pour la vente de marchandises (BIC)

- 22,7% pour les prestations de services artisanales ou commerciales (BIC)

- 22,7% pour les autres prestations de services (BNC)

- 22,5% pour les activités libérales relevant de la CIPAV

Attention, ces taux peuvent varier si vous bénéficier de l’ACCRE.

L’impôt sur le revenu

Le calcul de l’impôt sur le revenu pour les auto-entrepreneurs fonctionne sur la base d’un abattement forfaitaire de charges. En fonction de votre activité, les impôts retirent un pourcentage de votre chiffre d’affaires pour déterminer votre revenu et ainsi, vous imposer dessus. Le fonctionnement reste le même que pour les particuliers, vous êtes imposés à N-1.

Vous avez également la possibilité de souscrire à l’impôt libératoire sur le revenu. Cette option (accessible sous conditions) permet de payer ses impôts en même temps que ses cotisations sociales. Ainsi, un pourcentage fixe est ajouté à vos cotisations sociales et chaque mois (ou trimestre), vous payez vos impôts au fur et à mesure. Il varie de 1 à 2,2%.

Dans tous les cas, la déclaration d’impôts sur le revenu à faire en mai reste obligatoire !

La CFE

La Cotisation Foncière des Entreprises (CFE) correspond à la taxe d’habitation des particuliers. Chaque entreprise (y compris les micro-entreprises) doit payer cet impôt pour tous les locaux qu’elle utilise.

Elle est calculée en fonction de la valeur locative du siège social, sa localisation et le chiffre d’affaires réalisé. L’auto-entrepreneur est exonéré la première année d’activité calendaire (pour une création d’activité en novembre 2017, l’exonération est sur 2017) puis 50% la deuxième année.

L’avis de paiement est disponible dès l’automne sur votre espace professionnel sur le site impôts.gouv.fr et est à payer pour le 15 décembre.

Tous les frais liés à vos activités

De nombreux frais sont directement liés à votre métier. Par exemple, l’assurance Responsabilité Civile Professionnelle n’est pas obligatoire pour toutes les professions mais est chaudement recommandée. En fonction de votre situation, vous pouvez également avoir besoin de souscrire à une mutuelle, une prévoyance santé ou bien à des abonnements à des logiciels professionnels.

Domiciliez votre micro-entreprise en moins de 5mn et 100% en ligne !
Effectuer une simulation